Représenter les mondes

Représenter les mondes

31/10/2020 Par CapK6255

Cet article est aussi disponible en: Français English (Anglais)

Diffusé en direct le 25 février 2020, cette séance est instructif à plus d’un titre.

Autour du thème de la cartographie, découvrez 4 projections – 4 point de vue différents sur la cartographie :

La carte, préalable à toute géographie. 

  • un mathématicien : Patrick Popescu-Pampu qui va développer le thème de la carte de Mercator
  • un communiquant / Gilles Palsky qui va parler de « Communiquer par les cartes »
  • Un point de vue plus historique voire artistique : Catherine

« Les plus anciennes cartes connues proviennent du Proche-Orient et de l’ancienne Égypte. Depuis le second millénaire avant notre ère, la pratique de la cartographie n’a cessé de s’amplifier, répondant à des besoins variés, commerciaux, de navigation et d’orientation, militaires, administratifs, pédagogiques … sans compter l’agriculture et les mines. Pour certaines de ces activités, la nécessité de disposer d’une représentation très précise des localisations (aujourd’hui par géolocalisation), des distances, des temps de parcours s’est imposée. Liées depuis leurs origines, géographie et géométrie ont suscité la mathématisation des procédures cartographiques, projection, triangulation. Le problème que pose la représentation d’informations variées à l’aide de cartes a donné lieu à diverses solutions. C’est ainsi que les reliefs ont pu être représentés par des hachures dans les anciennes cartes d’état-major, par des codes couleur, ou par des courbes de niveau. Les cartes sont aussi des objets d’art, exposés dans des collections. Prenant des formes variées, elles sont aujourd’hui indispensables et omniprésentes. »

Vidéo en entier ci-dessous